Allez Fleur, prends-toi ce favoritisme en pleine poire.

fuuu

-Article initialement publié le 5 février 2014-

Si l’on reconsidère les choses, je n’aurais jamais dû l’apprendre. Que je m’étais fait damer le pion à cause d’un gros cas de favoritisme.

Il y a quelques mois, j’ai travaillé dans la boîte où travaille également mon conjoint. En bas de l’échelle, hein, mais sa boîte ne voulait pas embaucher d’intérimaire et j’étais disponible. J’ai donc pu y travailler 4 jours.

Depuis, j’ai essayé d’y travailler de nouveau mais pas moyen, car ils ne veulent pas de couples ou de membres d’une même famille. Je tente régulièrement ma chance malgré tout, sans succès.

Mais voilà que mon beau-frère, récemment arrivé dans la région parisienne également, demande à mon conjoint si sa boîte recrute. Il lui dit de déposer un CV et une lettre de motivation, sans trop s’attendre à grand chose car justement, il s’agit de son frère.

Évidemment, il se fait recontacter pour un entretien. Je ne m’inquiétais pas trop, je me disais qu’il s’agissait d’un entretien pour la forme puisque la boîte ne veut pas de membres d’une même famille.

Sauf qu’au lieu du sous-directeur, c’est le directeur en personne qui l’a reçu. Pourquoi ? Parce que le directeur est un ancien militaire parachutiste, comme mon beau-frère. Ils ont passé l’entretien à parler de parachutisme. Pas du boulot, de ses compétences, non, non, de parachutisme. Et il a été pris à la fin. Comme ça.

Je me crève le cul à envoyer des dizaines de CVs par semaine, sans réponse, alors qu’il suffit de ça pour être pris.

Quand j’ai appris la chose, j’étais écœurée. Surtout qu’évidemment j’ai bouffé, en plus, la réflexion de mon beau-frère comme quoi si je ne trouve pas c’est vraiment que je ne cherche pas puisque lui a trouvé si facilement.

Je suis également écœurée de l’hypocrisie de la boîte qui soit-disant ne veut ni couples ni membres d’une même famille mais là, bizarrement, ça ne pose plus problème. D’autant plus que mon conjoint et mon beau-frère vont bosser aux mêmes horaires, quasiment au même endroit. Et c’était vraiment THE argument qu’employaient les supérieurs de mon homme pour ne pas m’embaucher. Ils ne voulaient pas que des couples/familles bossent aux mêmes horaires.

Et je suis d’autant plus dégoûtée que mon beau-frère, depuis qu’il est arrivé à Paris, n’en fiche pas une. Ce CV est sûrement le seul qu’il ait envoyé depuis des mois. Il a eu une telle chance que j’en pleurerais.

Ce n’est sûrement pas la première fois que je me fais damer le pion par quelqu’un bénéficiant de ce genre de favoritisme, il ne faut pas se leurrer. Mais là, ça me touche directement puisqu’il s’agit de personnes que je connais, dans une boîte que je connais, à qui j’ai donné satisfaction, et qui me refuse depuis pour un prétexte qui en fait peut sauter avec une facilité déconcertante.

Comme quoi, non, les coups de pouce du genre ne sont pas des idées reçues. Je suis confortée dans mon idée comme quoi on est jamais embauché pour notre profil.

Je dois bien vous avouer que je suis profondément écœurée, tant par l’attitude de la boîte que par l’injustice flagrante que ce genre de cas entraîne. Vous imaginez le nombre de personnes recalées par jour, juste parce que le recruteur partage un point commun avec le candidat, alors que les autres candidats étaient plus qualifiés pour le poste ?

Entre ceci et les réponses du genre « Malgré tout l’intérêt de votre candidature, le poste a été pourvu en interne » que je me prends par poignées en ce moment (perdre mon temps à postuler pour rien car l’annonce est là juste parce que la loi oblige les boîtes à mettre en ligne leurs offres d’emploi, même lorsqu’ils recrutent en interne, j’adore), je commence à déprimer sévèrement.

J’avais un projet de création d’entreprise, mais ai-je réellement envie d’encourager l’économie d’un pays qui permet de telles injustices ? Je n’ai jamais autant compris les gens qui se barrent à l’étranger. Cette société ne vaut rien et est corrompue jusqu’à la moelle.

Publicités

2 réflexions sur “Allez Fleur, prends-toi ce favoritisme en pleine poire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s