Ces candidatures sincères ignorées comme les autres

ob_88874c_choisissez-un-travail-que-vous-aimez

Comme beaucoup de monde, il m’arrive parfois de postuler à des offres sans grande conviction. Je pense notamment à ces quelques jours que j’avais passés en charcuterie-découpe : ce n’était pas le rêve de ma vie, je n’avais pas l’ambition d’y travailler éternellement, mais je l’ai fait, parce qu’il faut bien enrichir son expérience.

Cependant, il y a des moments où mes candidatures sont sincères. Des entreprises dans lesquelles j’ai réellement envie de travailler, car le domaine m’intéresse, car j’apprécie leurs produits. Hélas, ces candidatures se font bien souvent ignorer comme toutes les autres. Et c’est encore plus frustrant !

J’ai toujours été attirée par la littérature. J’aime lire, et il n’y a guère que le registre romantique que je n’apprécie pas (même si certaines romances sont très bien amenées et pas cucul la praline, ce n’est pas mon style). Je pourrais vous parler pendant des heures de fantasy comme de thrillers ou de romans historiques… donc, forcément, j’ai vite postulé dans des magasins de type FNAC ou Cultura. D’autant plus que j’aime beaucoup le Cultura de la Défense, qui a une grosse zone consacrée à la création : perles, peinture, dessin, argile, vraiment tout pour créer avec ses petites mimines, et même si je n’ai pas de talent créatif en soi j’adore déambuler dans les rayons en m’imaginant faire la sculpture célèbre de demain (on a droit de rêver :p).

Évidemment, je suis bien consciente de l’envers du décor de ce genre de magasins. Je ne suis pas non plus idiote et je sais que je ne serai pas payée à lire (dommage ^^) ou à jouer avec les perles. Je sais que certains clients nous prennent pour des cons (en même temps j’ai fait de la vente) ou des illettrés, que c’est super frustrant de passer des heures à aménager son rayon pour qu’il se fasse détruire en 2-2, que les heures de pointe sont stressantes, et que les objectifs des magasins pour survivre sont très hauts puisque la culture se perd. Mais ça ne me rebute pas pour autant.

J’ai aussi eu un coup de cœur pour un magasin de surgelés. C’est idiot dit comme ça, je l’avoue. C’est une chaîne de magasins dans laquelle je n’avais jamais mis les pieds avant d’emménager sur Paris, car je croyais que c’était pour les riches et que les tarifs étaient excessifs. Comme quoi il ne faut jamais juger sans connaître !

C’est ma belle-mère qui m’a un jour emmenée dans l’un de ces Picard parce qu’elle n’avait pas envie de cuisiner. J’ai découvert une variété hallucinante de plats, et surtout de l’originalité. Il y a des tas de choses que je n’avais jamais vues. Il faut dire que je ne me suis jamais vraiment nourrie correctement. J’ai également vite vu qu’il était plus rentable d’acheter la viande à Picard qu’au supermarché d’à côté (c’est le seul du coin, et les prix sont bien violents, même pour Paris), et c’était le cas pour bon nombre d’aliments. Depuis, j’y fais mes courses assez souvent et je regrette de ne pas avoir un plus grand congélateur. Après oui, certains de leurs plats sont chers, mais une bonne partie est en tous cas moins chère que dans mon magasin habituel. Mais si je faisais mes courses dans un leader price c’est clair que je paierais moins cher. Mais il n’y a pas de leader price dans le coin !

C’est tout naturellement que j’ai postulé à Picard. Quitte à travailler dans l’alimentaire, autant vendre des produits qu’on apprécie. Hélas, ici aussi ma candidature a été ignorée.

L’administration et l’archivage m’attirent également. J’aime bien l’idée de travailler le plus possible en solo. A chaque fois que j’ai postulé à un boulot administratif, on m’a répondu que vu mes études, j’allais m’ennuyer et au revoir. Sans même me laisser le temps de me justifier. Non je ne vais pas m’ennuyer, j’aime travailler seule, au milieu de papiers qui eux, ne me courent pas sur le haricot. Je ne m’ennuie pas, j’aime bien trier, analyser, rentrer des données, je n’ai besoin de personne pour ça et je n’ai pas besoin de trouver un intérêt aux documents que je trie pour m’épanouir dans mon travail. Hélas, soit c’est un problème de diplôme, soit c’est un problème de connerie humaine qui m’empêche de faire un boulot administratif.

On m’a aussi souvent dit que si j’aimais les animaux, je n’avais qu’à bosser en animalerie. Mais c’est justement parce que j’aime les animaux que je ne bosse pas en animalerie. Vendre des vies m’horrifie, sans compter que l’alimentation vendue n’est pas toujours meilleure que celle du supermarché. Pour moi, vendre des animaux et vendre des humains, c’est la même chose, c’est de l’esclavage pur et dur.

Si je devais bosser dans le monde animal, se serait en créant ma propre structure, dans laquelle je saurais que mon éthique est respectée, et surtout que l’animal lui-même est respecté, en tant qu’être vivant, sensible, et capable d’un amour bien plus sincère que celui de l’humain. Mais là, je m’égare !

Dans la vie d’une chercheuse d’emploi, il y a une quantité hallucinante de refus. Je ne sais pas si je me montre trop enthousiaste dans mes lettres de motivation et que du coup je fais peur au recruteur, mais quand notre candidature est sincère et qu’on se fait jeter, c’est bien plus blessant et décourageant que lors d’un random refus. On a envie d’y bosser, vraiment, on ne peut pas s’empêcher de se dire que l’on sera meilleure que l’employé qui bosse là uniquement pour bosser, parce que l’on aimera ce que l’on fait. C’est sans doute naïf, parfois l’envers du décor nous écœure d’un domaine que l’on aime. Mais comment savoir si l’on essaie pas ? Et puis au moins, comme ça, on pourra dire qu’une fois dans notre vie, on aura bossé là où on voulait vraiment bosser. Je ne perds pas espoir, je relance régulièrement les boîtes qui m’intéressent vraiment. Mais bon, visiblement je ne les intéresse pas pour autant ! ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s