Prise pour une poire

poire pas contente

Il y a des moments où j’ai vraiment l’impression que les employés des organismes censés nous aider sont en réalité payés pour nous mettre des bâtons dans les roues. Bon, dit comme ça, ça fait un peu complotiste du dimanche, mais ça fait quand même la deuxième fois que Pôle Emploi vire totalement de bord en ce qui me concerne, avec deux employés différents.

La première fois, c’est lorsque j’avais voulu faire une EMT (Évaluation en Milieu de Travail, maintenant on dit PMSMP histoire de rajouter du compliqué) dans une bibliothèque suite à l’échec de ma formation de libraire. J’avais trouvé la bibliothèque, la patronne qui était totalement ok pour me prendre, il ne manquait que l’aval de Pôle Emploi. Cependant mon conseiller, qui m’avait dit que ce serait ok si je trouvais le patron a totalement changé d’avis et m’a dit qu’il était impossible de me signer le papier, sans jamais justifier pourquoi, refusant de me donner toute explication. J’ai remis le sujet sur le tapis lors d’un autre rendez-vous et pareil, il s’est totalement braqué en refusant de me dire pourquoi il avait changé d’avis. Depuis j’ai changé de conseiller mais je n’ai toujours pas la réponse.

J’ai fini par abandonner l’idée de travailler dans le milieu du livre et je suis revenue à mon ancienne méthode de recherche, à savoir postuler partout où il est possible de postuler, sans secteur précis. Puis j’ai fait le CAP Emploi qui n’a pas été d’une grande utilité, j’ai filtré un temps mes candidatures pour postuler à des postes qui me conviennent mieux, mais ça n’a strictement rien changé alors à l’heure actuelle, je postule de nouveau un peu partout.

En avril, j’avais contacté ma nouvelle conseillère car j’avais eu un refus injustifié sur une télé-candidature, à un poste dont je remplissais, en apparence, toutes les conditions. Elle avait immédiatement fait le nécessaire pour que je sache pourquoi j’avais été refusée (en réalité je ne convenais pas au poste, mais la raison n’était pas sur l’annonce) puis avait enchaîné en me proposant quelques offres qui ne figuraient pas sur le site et avait même été déposer mon CV en personne dans deux magasins. Je n’ai pas eu de retour de ces deux magasins et je ne l’ai pas recontactée. Je suis indépendante dans ma recherche d’emploi donc en soi je n’ai pas besoin d’elle. Elle m’avait parlé de réorientation en me disant que si j’avais besoin d’aide elle serait là.

Et puis j’ai eu mon entretien avec le médecin de la MDPH, qui m’a reparlé de la comptabilité. Je n’ai absolument aucune vocation dans ce secteur, mais il a l’avantage de convenir à mes problèmes de santé (ce n’est pas un boulot physique au sens propre du terme) et à mes problèmes psychologiques selon l’entreprise dans laquelle je travaille. C’est également un secteur qui revient régulièrement dans les tests d’orientation que je fais. Je m’étais aussi un peu renseignée sur le métier pendant mon CAP Emploi mais sans plus, car le CAP était avant tout là pour trouver quelque chose qui me plaise et non quelque chose par défaut. Je ne suis pas à l’aise avec les chiffres mais je sais que c’est surtout une question d’habitude, après tout j’ai fait un bac S et je l’ai décroché. Une fois remise dans le bain je pense que ce petit problème disparaîtra.

Je me suis donc mieux renseignée, avec des fiches métier et quelques témoignages, notamment ceux des parents d’une de mes connaissances, qui sont tous les deux comptables, l’un dans un cabinet de comptables et l’autre en tant que comptable d’une petite entreprise. Deux approches du métier qui sont d’ailleurs totalement différentes, ils sont loin de faire la même chose. J’en ai donc déduit que le métier pouvait me convenir, et j’ai postulé au GRETA pour faire une formation d’un an en alternance, me préparant aux épreuves du BTS CGO (Comptabilité et Gestion des Organisations). Je m’y étais prise un peu tard, au début de l’été, mais comme l’annonce était toujours disponible sur le site du GRETA je me suis dit que c’était encore bon. J’ai reçu un mail comme quoi l’équipe était en vacances et que je n’aurai pas de réponse avant le… 23 août. Sur le coup je me suis dit que ça puait, parce qu’une réponse si tardive pour une formation qui commence en septembre… c’est un peu juste. Et en effet, le jour J, je reçois un appel pendant lequel je me suis faite gueuler dessus comme quoi c’était trop tard. Ah ben c’est sûr que si on me répond deux mois après, c’est trop tard. On a raccroché un peu sèchement (j’estime que même s’il est trop tard, je n’ai pas à me faire gueuler dessus, ils n’avaient qu’à enlever l’annonce sur le site du GRETA !) et quelques jours après on m’appelait de nouveau car une place s’était libérée. On devait donc discuter du financement de la formation. En théorie, pour les chercheurs d’emploi, c’est financé par le Pôle Emploi. En théorie…

J’ai recontacté cette charmante madame qui m’avait dit qu’elle serait là si j’avais besoin d’aide. Mais cette aide s’est finalement transformée en un mail louche dans lequel elle me dit qu’étant donné que je suis sur plusieurs pistes et projets depuis plusieurs mois, elle me demande de faire une prestation ACTIV’PROJET ou une PMSMP avant d’envisager de me donner son aval. J’étais un peu sciée car je ne sais pas trop où elle a vu que j’étais sur plusieurs pistes et projets depuis plusieurs mois, car je ne l’avais pas recontactée depuis qu’elle avait déposé mon CV dans les deux entreprises qui ne m’ont jamais fait de retour. Donc en quoi est-ce que je suis sur plusieurs projets…? Et puis sachant que c’est un projet réfléchi, sur lequel je me suis renseignée avant de postuler, notamment sur les débouchés et les conditions de travail, je ne vois pas l’intérêt de faire sa prestation qui ne m’apportera rien de plus puisque je me suis déjà renseignée comme il fallait. Sans compter que la formation commence en septembre, donc que je n’ai pas le temps de faire des prestations à la noix pour qu’elle daigne valider mon projet. Sans vouloir être médisante, on la connaît, l’utilité des prestations Pôle Emploi.

Je lui ai donc répondu un peu sèchement que je ne voyais pas où est-ce qu’elle avait vu que j’avais de multiples projets (et même si c’était le cas, au moins ça voudrait dire que je me suis fixée), je lui ai rappelé sa promesse d’une aide et j’ai refusé ses prestations en insistant sur l’urgence et sur le fait qu’il s’agissait d’un projet réfléchi et non d’un projet « comme ça ». La comptabilité est un domaine qui recrute, car je vois énormément d’offres, et qui en plus me convient. Donc ce n’est certes pas une vocation mais ça a le mérite d’avoir une chance de me faire sortir du chômage. Elle m’a alors répondu que rien ne prouvait que je m’étais renseignée et que c’était trop soudain pour être réfléchi. Super, on me prend pour une imbécile. J’ai vu beaucoup de témoignages comme quoi certains conseillers valident les projets sans poser de questions, eh bien je suis la preuve que ce n’est pas le cas. J’ai quand même du mal à comprendre Pôle Emploi qui a les moyens d’envoyer les chômeurs dans des prestations inutiles hors de prix mais qui n’a pas les moyens de financer une reconversion réfléchie qui aboutirait à quelque chose.

Ne pouvant visiblement pas compter sur Pôle Emploi, je suis allée à la pêche aux infos du côté de l’Agefiph, dont je pourrais bénéficier en tant qu’adulte handicapée en reconversion. Mais je n’ai pour le moment pas de réponse. Je n’ai pas pensé à demander à la dame du GRETA quel était le coût d’un auto-financement, mais je lis sur internet que ça va de 1000 à 4500 euros, ce qui est totalement hors de mes moyens. Et je ne vais pas faire comme cet étudiant qui a créé un tipee pour se faire payer ses études par des inconnus (le pire c’est que les gens ont payé oO je veux bien croire qu’on soit généreux mais il y a des causes bien plus importantes que les études d’un péon !). Surtout que si ça échoue aussi je me sentirais mal vis à vis des gens qui ont cru en moi.

J’ai bien peur que le temps de trouver un financement, il soit trop tard et la place libre sera sûrement donnée à quelqu’un d’autre. C’est dommage car pour une fois, j’avais peut-être une chance de mener un projet à bien.

D’ailleurs à propos de projet, j’ai une anecdote marrante : le directeur du magasin de mon homme a demandé au n°2 du groupe s’il était autorisé d’avoir des couples au sein d’un même magasin. Je précise que ce n’est mentionné nulle part dans le règlement de l’entreprise, c’est juste quelque chose de tacite car apparemment les couples provoqueraient des ennuis (par contre quand tu demandes des exemples ils sont incapables de te citer quoi que ce soit, ou alors l’exemple de l’ami du cousin de l’oncle de ta chèvre). Le n°2 en question a immédiatement poussé les hauts cris en disant qu’il était hors de question d’embaucher le conjoint, réduisant à néant mes chances d’être prise dans le même magasin. Et puis mon homme a glissé « innocemment » un petit « même si sa RQTH vous rapporte de quoi compléter vos quotas ? ». Le mec a viré immédiatement de bord en disant « Ah ben je vais voir ce que je peux faire ». L’hypocrisie dans toute sa splendeur, comme quoi c’est bien du bullshit cette histoire de couples refusés. Et puis ce n’est pas parce que certains couples ne savent pas se tenir lorsqu’ils se séparent que c’est le cas de tous. Je sais que mon ex aurait été du genre à tenter de me descendre auprès des autres si on avait bossé au même endroit (vu qu’il l’a fait avec nos amis communs), mais ce n’est pas du tout le cas de mon copain actuel. Séparation ne rime pas forcément avec mésentente. Si on devait se séparer lui et moi, ce serait plus pour des raisons d’envie de solitude qu’autre chose. Ce qui ne nous empêcherait pas de nous entendre au boulot. Bref, je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer. Dans le doute :

Au goulag maintenant

Publicités

10 réflexions sur “Prise pour une poire

  1. Damned, ma bataille au quotidien dans ces quelques lignes.
    L’AGEFIPH pourquoi pas, mais qui doit monter le dossier ? Pôle Emploi ou Cap Emploi ! Donc pas gagné vue l’inertie du fonctionnement, et si en plus ils ne suivent pas sur le projet…

    Aimé par 1 personne

  2. « Il y a des moments où j’ai vraiment l’impression que les employés des organismes censés nous aidés sont en réalité payés pour nous mettre des bâtons dans les roues. » —-> à mon avis, y’a de ça.
    « J’ai vu beaucoup de témoignages comme quoi certains conseillers valident les projets sans poser de questions, eh bien je suis la preuve que ce n’est pas le cas. » —-> ça dépend des conseillers, pendant longtemps, j’étais dans ton cas, à me faire refuser tout, ma conseillère m’envoyait en accompagnement de 3 mois, si j’avais la chance qu’à la fin un dossier soit envoyé à l’AFPA (oui, parce qu’ils ne regardaient que les formations AFPA), c’est l’AFPA qui trouvait une connerie pour refuser. Bref, j’ai eu du bol pour le BTS et la formation au GRETA d’avoir eu la bonne conseillère au bon moment. Si je retrouvais une piste de formation maintenant, je ne suis pas sur que ça se passerait aussi bien vu que je n’ai plus le même conseiller (après x changements).
    « J’ai quand même du mal à comprendre Pôle Emploi qui a les moyens d’envoyer les chômeurs dans des prestations inutiles hors de prix mais qui n’a pas les moyens de financer une reconversion réfléchie qui aboutirait à quelque chose. » —-> y’a des places de réservées, aussi bien en accompagnement qu’en formation (et plus en accompagnement, of course) donc faut remplir là où y’a de la place. Une histoire de budget tout ça.

    Tu ne peux pas aller direct à leur locaux à l’Agefiph? Et bidouiller un dossier de « recherche » pour ta conne de conseillère? Tu lui sors quelques enquête métiers (ils aiment ça les enquêtes métiers, savoir que tu t’es pris la honte à aller faire un questionnaire façon stage de 3ème en entreprise), la doc de la formation du Greta, une ou deux pages sur les débouchés et hop.

    Aimé par 1 personne

    1. Eh non, on ne peut pas aller à l’AGEFIPH… ils sous traitent les demandes d’intervention. Même moi en tant que conseiller financé Conseil Général, habilité H+ et tout le bazar, j’ai tenté de court-circuiter le système, et si cela fonctionnait il y a 10 ans, maintenant c’est totalement hermétique, et on se retrouve, chez Pôle Emploi ou Cap Emploi ou Mission Locale pour ces demandes..
      Une anecdote qui tue ? Une des agences de Pôle Emploi avec qui je bosse ayant changé une nouvelle fois de conseiller s’occupant des travailleurs handicapés, j’ai rempli la demande d’intervention,suis allé voir ce nouveau conseiller afin qu’il me tamponne le document, car il ne connaissait pas encore la procédure, et j’ai envoyé le tout à l’AGEFIPH. Et ? Et ? Dossier refoulé car non envoyé dans une enveloppe officielle de Pôle Emploi ! J’ai appelé l’AGEFIPH pour leur expliquer qu’il y a un moment où il faut arrêter d’être plus con que con, mais à part me défouler cela n’a servi à rien. Donc retour à Pôle Emploi avec le dossier afin qu’ils l’envoient eux même.
      Je peux vous en faire 2 tomes comme ça

      J'aime

      1. C’est ce que j’ai vu avec la dame du GRETA aujourd’hui, c’est à Pôle Emploi de remplir le dossier, et si je tombe sur une flemmarde, c’est mort d’avance ! Le coup de l’enveloppe c’est quand même gonflé… enfin ça me rappelle ma tante qui a eu une majoration sur ses impôts, parce qu’elle avait renvoyé sa déclaration dans sa propre enveloppe et non dans celle fournie par le gouvernement. Du coup ils n’ont pas tenu compte de sa déclaration mais ils se sont bien gardés de la prévenir, et pouf majoration x_x

        J'aime

      2. Je ne savais pas qu’il n’y avait pas d’accueil à l’AGEFIPH, je ne connais pas l’organisme n’étant pas en situation de handicap.

        Bof, tu sais, même en tant que chercheur d’emploi on peut faire quelques tomes sur les péripéties qui nous arrivent ^^ Si j’avais tenu un cahier depuis mes débuts de chomeuse, il y aurait de quoi faire. Comme pour beaucoup malheureusement. Les expériences de conseillers et de demandeurs d’emploi sont surement complémentaires. Au final, on tourne tous en bourrique!

        J'aime

  3. J’espère que la situation va se débloquer et que malgré les obstacles (j’admire ta pugnacité) tu pourras avancer.
    Je sais pas du tout ce que valent ce genre de formations mais je suis assez tentée de m’inscrire
    jeansebastientrudel.com/jdreu-webinaire

    Aimé par 1 personne

  4. Bonjour tout le monde,

    Je me permet de faire intrusion, surtout quand il s’agit de « Pôle Emploi » dont la réputation n’est plus à faire !!! (Bras cassé, Poil dans la main, insolent, incompétent, enfin des bons à rien …. )

    heureusement, qu’il y a quelque un (e) qui font du mieux par rapport à ce qu’on met à leur disposition ( Formation, outils, Procédures aléatoires ….)!

    Réfléchissons 2 mn : si les conseillers arrivaient à placer tous les demandeurs d’emploi en Poste, à votre avis que deviennent-ils les conseillers eux-même ??
    Donc, c’est ce qu’on appel le maintien de son propre emploi dans un poste au sein d’une institution financer par le st Esprit !!

    Revenant, à ton cas, visiblement, il est désespéré ! et moralement, tu dois être dans un état de démotivation complète !

    Ne t’inquiètes pas KARMOSSA est là !!

    Je t’invite à te référer au lien suivant de Pôle Emploi Page 14 et +…

    1/ Comment financer sa formation et avec quelle rémunération ?

    file:///C:/Users/lkari_000/Downloads/guide-formation8569007932116134755.pdf

    1/ Théoriquement, ta conseillère n’a aucun droit de refuser une prise en charge de ta formation sans aucune justification légitime !!

    2/ mon conseil 1 /: tu le prends ou tu le réfutes, à ta place je lui renvoie un mail avec les précédants échanges lui demandant des explications précises à son refus de « prescription » à une formation (avec en copie : le Directeur de l’Agence, le Directeur Régional (Mr Blain Pascal) et au médiateur de Pôle Emploi);
    Et là, si tu n’as pas une réponse rapide à ta demande, je te paierai un verre !

    D’autant plus, en ce moment Le GVT a débloqué pas mal de M€ pour la formation !!!
    Alors ta conseillère n’est pas au-dessus des Lois et qu’ils arrêtent de faire bénéficier des membres de leurs Famille et amis des Formations dont tu as le droit et prioritaire en +++ !

    Conseil 2 /,

    Proposes lui de l’argent contre une Formation pour voir si elle ne va pas mordre à l’hameçon ! mais n’oublie pas d’enregistrer les négociations !

    Conseil 3/

    Ne te fais pas de soucis pour la Formation au Greta ou l’AFPA auquel cas ça serait trop tard

    Il y a le CNAM et c’est meilleur, car tu prends des UE à ta convenance et à ton rythme on ne t’impose rien, c’est toi qui fait ton petit menu et c’est pris en charge par Pôle Emploi après prescription par ce dernier, le seul bémol les cours sont du soir en Formation Continue de 18h30 à 21h30, ce qui peut te permettre de travailler la journée et assister au cours le soir !

    Je reste à ta disposition, ne t’inquiète pas on te soutient dans ta démarche et informe nous de l’avancée de ton Dossier et garde le moral notamment ta motivation ;-))

    Aimé par 1 personne

  5. Bleun, je suis de l’avis d’Angie : étant donné que tu as parlé du métier et des débouchés avec des comptables, mets le tout par écrit, transforme tout ça en enquête métier et comme ça la conseillère pourra pas dire que c’est irréfléchi ! Tu n’auras qu’à prévenir les comptables en question que tu peux être amenée à donner leurs noms, parce qu’on sait jamais, la conseillère pourrait prétendre que tu as inventé ces enquêtes métiers de toutes pièces…

    J'aime

  6. Bonjour,
    Je connais aussi ce genre de situation (formation + RQTH) etc…
    Si je peux me permettre, voici mes infos et mes petits trucs (toutes mes infos sont vérifiées mais peuvent varier d’une région à une autre):
    Pour les formations (et RQTH…ne veut pas dire: « ok, on va vous financer », c’est ce que j’ai appris) car l’AGEFIPH n’a plus un sou dans les caisses depuis le début de l’année ou pas loin.
    Il ne faut donc pas trop compter sur eux pour financer quoique ce soit ( cette info n’est pas bidon).
    Vise une formation financée par la Région (ta Région a eu une enveloppe pour financer un certain nombre de formations au début de l’été à peu près)
    Si tu ne le connais pas, va sur ce site et cherche les formations financées Région :http://www.intercariforef.org/formations/recherche-formations.htm
    (J’allais dire: sinon, demande à ta conseillère mais, bon…)

    Et pour finir, – et là, je suis désolée d’abonder dans le sens de ta conseillère – mais il est vrai que la compta n’est pas un métier qui recrute sauf si tu es spécialisée (expert-comptable) ou si tu as un très bon niveau. Je ne me base pas sur du blabla mais à la fois sur l’expérience de proches (idem: RQTH, demandeurs d’emploi et qui cherchent des formations ds ce domaine) et sur le résultats de leurs enquêtes-métiers + sur les conseils de mes formateurs en insertion pro.
    Mais si tu le veux vraiment, et si ton projet est nickel ( il en a l’air), ne te laisse pas non plus te décourager.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s