Mais pas n’importe quelle poire, une poire de luxe messieurs-dames.

poire de luxe

Peu de temps après mon dernier article, j’ai été recontactée par une autre dame du GRETA. Elle voulait se faire une idée de mon parcours (scolaire comme professionnel) et aussi me faire passer quelques tests.

Comme nous étions dans l’urgence (la formation a déjà commencé) elle m’a donné rendez-vous pour le lendemain. Il s’agissait de tests de positionnement, en gros, il s’agit de voir quel sera mon niveau si je suis admise pour ce BTS CGO, pour que les professeurs puissent faire des groupes plus facilement. La dame a tenté de me rassurer en me disant qu’ils ne se basent pas entièrement sur ces tests pour m’admettre ou non, mais que ça compte un peu quand même, car si mon niveau est trop bas ils ne peuvent pas me prendre. Je n’étais pas du tout rassurée car il s’agissait de tests de comptabilité, de maths et de français.

Le français, ça passe, ce n’est pas un souci. C’est sûrement une des rares matières que j’ai continué de pratiquer après ma sortie du système scolaire. C’était un commentaire de texte de niveau lycée, un peu compliqué à appréhender (vous savez, c’est le style de texte blindé de phrases pompeuses, dont les mots ne sont pas compliqués mais dont l’agencement fait que les phrases restent lourdes à digérer) mais qui restait largement faisable. J’avais 3/4h mais je l’ai fini en un seul. Et ce malgré les trois secrétaires du bureau juste à côté qui n’ont pas arrêté de piailler une seule seconde. Je sais pas moi, y’a des gens qui sont en train de faire un test qui décidera de leur avenir (ne nous mentons pas, les gens vont rarement au GRETA pour se faire du fun) et elles, elles papotent super fort et font biper leur téléphone car elles ne sont pas foutues de désactiver le bip touches. J’avais des envies de meurtre. Bref.

Mais ensuite… je n’ai jamais fait de comptabilité en soi. Quand j’ai bossé à la librairie, j’ai juste tripoté le fichier excel (dont les formules étaient déjà rentrées) du patron pour compter la caisse le soir mais ça s’arrêtait là. Sauf que le test était blindé de questions très spécifiques, avec des numéros de comptes, du vocabulaire bien précis… que je n’avais pas du tout. J’ai répondu à une seule question sur 40, qui me demandait si le salaire brut était le salaire versé au salarié. C’était un « vrai ou faux », j’aurais pu tenter ma chance en répondant au pif mais je n’en voyais pas l’intérêt, si ce n’était de passer pour une tricheuse. C’est un peu décourageant de rendre une feuille quasiment blanche…

Les maths ont été un véritable désastre. C’était du niveau de terminale S, mais j’ai eu mon bac en 2007 et les intégrales, dérivées, ensembles de nombres et compagnie ont déserté ma mémoire depuis bien longtemps. J’avais vaguement relu mes formules avant de partir, mais ce n’est pas en relisant vite fait la veille pour le lendemain que l’on se remémore des années de cours.

La dame du GRETA m’a dit que même si je n’avais pas le niveau, ces tests pouvaient donner une idée de ma manière de raisonner, sauf que je ne vois pas en quoi. Les maths c’est l’application de formules, et si je ne connais pas les formules, je ne peux pas raisonner. La comptabilité, c’est spécifique, si je ne connais pas le vocabulaire, je ne peux pas raisonner. Je trouve ça un peu stupide mais je suppose qu’ils savent ce qu’ils font.

En tous cas, ces tests ont été un véritable fiasco et je ne suis pas bien confiante pour la réponse que l’on me donnera. La dame a précisé que je serai refusée si mon niveau était trop bas et j’ai rendu deux feuilles blanches sur trois. Déjà que le nombre de formations financées par la région est complet et que le financement dépend entièrement du bon vouloir de ma conseillère Pôle Emploi (qui n’a pas vraiment l’air de vouloir mon bien)… en résumé j’ai raté mes tests et le financement est incertain. Je pense qu’il y a bien plus fiable que moi à choisir pour cette formation…

Comme me l’a indiqué une personne dans les commentaires, si je suis refusée au GRETA, il me reste la solution du CNAM, mais ça m’arrange beaucoup moins. Les cours du GRETA se font en horaires scolaires normaux, et surtout l’établissement est à 1/4h à pied de chez moi. Ceux du CNAM se font le soir, et l’établissement n’est pas à proximité, ce qui me ferait rentrer tard, voir très tard, alors que mon copain se couche tôt pour aller bosser et n’a pas forcément envie de se faire réveiller à pas d’heure. Si je suis refusée au GRETA, je pense que je m’arrêterai là.

J’en viens à me demander si la reprise d’études est réellement la solution, mais je ne vois pas quoi faire d’autre, je suis un peu coincée. J’ai un diplôme qui ne mène à rien, aucune expérience professionnelle significative, pas assez d’argent pour me lancer en tant qu’auto-entrepreneur, et j’ai épuisé les entreprises dans mon secteur. A moins de tomber par miracle sur le bon samaritain qui comprendra ma situation et me laissera ma chance, je ne vois pas comment m’en sortir autrement qu’en reprenant des études en alternance pour ajouter à mon arc la corde du nouveau métier accompagnée d’un peu d’expérience professionnelle.

Publicités

9 réflexions sur “Mais pas n’importe quelle poire, une poire de luxe messieurs-dames.

  1. Bonjour,

    Alors je préviens d’emblée, mon commentaire ne va pas être très sympathique.
    Je suis tes aventure depuis un moment et je suis sidérée par certaines de tes démarches et réflexions.
    A ce rythme là tu ne trouveras jamais d’emploi, tu trouve toujours quelque chose à redire…

    Même pour cette reprise d’étude par le GRETA, ok les conditions ne sont pas évidentes, ta conseillère n’est pas très encourageante, et il est tout à fait compréhensible que tu n’aies pas pus « réviser » du jour au lendemain.
    Cependant, quand tu as un test du style QCM, avec uniquement 2 choix (Vrai/Faux), si tu ne sais pas répondre… et bien tu n’as qu’à mettre Vrai partout, ou Faux partout (il faux juste choisir une modalité pour toutes les réponses), et avec ça tu as presque sûre d’avoir 50% de bonnes réponses ! En revanche on se doute bien que tu ne sais pas… Mais rendre copie blanche comme ça, cela ne revoit pas du tout un bon message.
    Pour le commentaire de texte, alors d’un côté je ne doute pas de tes qualités littéraires (c’est sincère), mais si on te laisse 3 ou 4h pour faire cet exercice, comment cela se fait-il qu’en 1h ça soit torcher ? Là encore ça ne donne pas une bonne image. J’ai passé mon bac, j’ai fait des études, et j’ai du mal à envisager un bon commentaire de texte en seulement 1h (à moins que tu sois super forte, après tout c’est possible).

    Et pour finir sur le CNAM, je trouve là encore que ta réflexion c’est le pom-pom. J’ai bien l’impression que tu te trouves des excuses (c’est trop loin, mon copain est tout seul le soir, et le ticket de bus c’est trop cher aussi ?). Bref, c’est dommage parce le CNAM c’est vraiment valorisant et tu peux aménager ton emploi du temps facilement. Je te recommande chaudement de te renseigner sur quelques matières de comptabilité (puisque c’est le domaine que tu vises), les horaires réels de formation également. Certes il s’agit de cours du soir majoritairement, mais quelques formations se déroulent également en journée, et puis parfois le soir c’est pas si tard. Pour être moi même au CNAM j’ai certains cours de 17h30 à 19h30, ce qui ne semble pas excessivement tard…

    Si j’avais un conseil à te donner (après tu en fais ce que tu veux évidement), c’est de voir à plus long terme. Mets de côté tes à priori (sur les études, sur les patrons, sur les conditions de travail que tu refuses), pour un temps, afin de te construire une expérience. Ensuite tu pourras faire la difficile. Mais au départ, si tu veux avoir une chance dans le monde professionnel, il faut l’accepter et courber un peu l’échine. C’est comme ça que je vois les choses (et comme beaucoup d’autres personnes aussi) mais c’est peut être une différence de pensée fondamentale que nous avons là.

    Au plaisir de te lire
    JD

    J'aime

    1. Ah mais tu as parfaitement le droit d’avoir un avis négatif, tu n’est pas la première (je parle au féminin vu que je lis « sidérée » ^^) et je ne pense pas que tu seras la dernière. C’est normal.

      Je ne suis pas d’accord pour le QCM. Je ne vois pas du tout l’intérêt de répondre au pif tout vrai ou tout faux, j’ai d’ailleurs expliqué ma démarche à la dame que j’ai vue en entretien après. Je préfère ne rien répondre plutôt que de tout faire au hasard en espérant grappiller certaines réponses qui ne reflèteront pas du tout mon niveau puisque dues au hasard. Répondre au pif n’apporte juste rien du tout. Après j’ai pris la peine d’expliquer mon raisonnement à la dame et je pense qu’elle en tiendra compte. Répondre au hasard aux QCM je faisais ça quand j’étais ado dans l’espoir de gratter quelques points sur la note finale mais là, j’ai quand même un peu grandi 😡

      Pour ce qui est du français, j’ai toujours été très rapide pour rendre mes devoirs. Sur ce commentaire, on était limités à 200 mots donc ça va vite. C’était déjà comme ça à l’école, je rendais mes feuilles en première sans avoir besoin de brouillon et j’étais loin d’avoir de mauvaises notes. On verra pour celui-ci, mais quel que soit le résultat, vu que j’ai une licence je suis dispensée de français au GRETA (et d’anglais aussi) ^^

      Pour ce qui est du CNAM, je n’ai pas trop compris le « mon copain est tout seul le soir ». Ça, il s’en fout, et moi aussi, ce qui m’importe c’est qu’il se lève très tôt le matin et que je n’ai pas envie de le réveiller en rentrant super tard. Il est déjà épuisé physiquement comme moralement et je n’aime pas l’idée de lui rajouter du stress.

      Et je ne vois pas où est le crime pour le ticket de bus. Les transports ici sont extrêmement chers et quand on touche moins de 300 euros par mois dont les 9/10 partent en soins, eh bien oui, on est regardants sur le prix du ticket, surtout quand il n’est pas remboursé. Après je me suis surtout renseignée sur le diplôme qui m’intéresse, peut-être qu’il y a des cours en journée pour un autre. Mais je ne pense pas que ma conseillère me prendrait au sérieux (déjà qu’elle ne me prend pas au sérieux) si je changeais encore d’orientation.

      Pour ce qui est de mes à-priori, je les mets de côté quand je trouve un taf. On ne peut pas dire que je n’ai pas courbé l’échine quand j’ai bossé en fromagerie. Après, il reste normal de ne pas vouloir s’orienter n’importe où. Je ne peux pas bosser dans n’importe quel milieu en raison de mes soucis de santé, il est normal que je sois regardante sur les conditions de travail.

      Dans tous les cas, pour le moment rien n’est joué. J’attends la réponse du GRETA lundi, et j’ai rendez-vous avec ma conseillère mardi. Si le GRETA me prend alors je défendrai mon bout de gras avec la conseillère, s’il ne me prend pas je discuterai du CNAM avec mon copain, c’est bien de peser le pour et le contre avec quelqu’un d’extérieur. Mais on en avait déjà plus ou moins discuté : si le GRETA me refuse alors il demandera à être muté dans une autre région. Ainsi j’aurai de nouvelles entreprises à démarcher, et peut-être que je trouverai quelque chose sans avoir besoin de reprendre mes études.

      J'aime

  2. Juste pour clarifier une ambigüité, je suppose que le temps imparti était « trois quarts d’heure » et non « trois ou quatre heures » comme l’a compris jd ?

    A propos du QCM, répondre au hasard pour avoir 50% de bonnes réponses, c’est infantile et ça ne permet pas de cacher qu’on ne sait rien. Il me semble effectivement que c’est un comportement beaucoup plus adulte de dire clairement qu’on ne connaît pas le domaine.

    J'aime

  3. C’est la première fois que je te laisse un commentaire. Je te suis depuis quelque temps déjà mais là, il fallait que je réagisse…
    As-tu fais ta demande de reconnaissance de travailleur handicapé auprès de la MDPH ? Même si tu es demandeuse d’emploi, tu peux le faire.
    Si non, je pense qu’il faut la tenter parce qu’en temps que travailleur handicapé, tu peux avoir un accès aux dispositifs spécifiques à l’insertion professionnelle.
    Je te laisse ce lien au cas où : https://www.agefiph.fr/Personne-handicapee/Dossiers-pratiques/Reconnaissance-du-handicap-les-5-bonnes-raisons

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s