Et après on s’étonne que les gens préfèrent rester chez eux…

Vous le savez peut-être, mais en tant que personne handicapée, je touche une AAH (Allocation Adulte Handicapé). Il s’agit de la seule allocation que je touche, et elle est calculée en fonction des revenus de mon conjoint. C’est une allocation qui est censée me permettre de faire face à mes frais médicaux et qui est aussi supposée compenser le fait que mon handicap m’empêche partiellement de trouver du boulot (partiellement, parce que le monde du travail archi-bouché et le taux de chômage jouent beaucoup également, on ne va pas tout mettre sur le dos du handicap).

Elle n’est pas bien élevée car je ne la touche pas dans son intégralité, tout étant bon pour retenir des sous dessus et mon conjoint n’ayant pas un salaire fixe, le montant change chaque mois. Généralement c’est entre 250 et 500 euros. Ce n’est pas transcendant, mais ça me permet de ne pas être totalement un boulet dépendant de mon homme : je peux payer mes soins, ma nourriture et une partie des factures (internet, EDF). Selon le montant j’arrive à mettre un peu de côté par mois ou non, mais je fais en sorte de ne pas être dans le négatif, quitte à rogner sur la nourriture, si le montant est trop bas. J’ai vu ce que donnait le surendettement dans mon entourage et je ne veux pas vivre ça. J’ai toujours fait attention.

Mais ce trimestre, j’ai envie de gueuler, de hurler, je suis dégoûtée. J’ai souvent eu des commentaires du type « ne fais pas ta difficile, prends ce qu’on te donne comme boulot », commentaires qui généralement ne tiennent pas compte de ma situation et auxquels je n’accorde qu’un sourire blasé mais qui font leur petit chemin dans ma tête et parfois, oui, j’accepte ce qu’on me donne. C’est ainsi qu’en juillet j’ai accepté un petit contrat de 15 jours dans l’entreprise de mon conjoint qui était en vacances. Je n’avais pas eu de contrat depuis longtemps et donc je me suis jetée dessus. Et aujourd’hui, j’en paie le putain de prix.

destruction

Pour avoir osé travailler 15 jours, je ne vais toucher que 72 euros par mois pendant un trimestre. 72 euros par mois. Pour avoir touché 800 euros (j’ai arrondi, j’ai touché un peu moins en réalité) on me retire 1584 euros par rapport à mon montant « habituel » (ça change à chaque fois, là je compare par rapport au trimestre précédent). 784 euros de déficit dans la bouche. Je suis censée payer mes frais médicaux et compenser le fait que je n’ai pas d’emploi avec 72 euros. Je me dis qu’avec seulement ça je n’ai pas intérêt à tomber malade, mais on arrive en hiver, mon homme a déjà ramené une rhinopharyngite du boulot, je VAIS tomber malade. Et ce montant ridicule ne suffira même pas à couvrir le médecin + les médicaments qui ne sont plus remboursés depuis bien longtemps.

72 euros par mois ça veut dire que je ne pourrai me rendre à aucun entretien, je le paie comment le transport ? 70 euros le Navigo, par mois. Et si je veux payer au trajet c’est 2 euros le ticket sans correspondance possible, sachant que vu où j’habite, il y a forcément au moins une correspondance. C’est soit le trajet, soit la nourriture. Je préfère manger à ma faim que me faire chier à aller à un entretien qui a 99.9% de chances de ne rien donner. Non, je n’ai droit à aucune réduction chômeur pour le transport car il faut toucher RSA ou ASS. Ce n’est pas mon cas. Pour la réduction handicap, il faut avoir le 80%. Je me fais troller par la MDPH qui me met à 79% à chaque renouvellement.

Quand je vois certains râler comme quoi les gens préfèrent rester chez eux plutôt que bosser, je me demande dans quel monde ils vivent. Quand on voit ça évidemment qu’on préfère rester chez soi, si j’avais su qu’accepter ce contrat me foutrait dans une merde pareille j’aurais choisi de refuser. Il est normal de choisir ce qui est le plus rentable pour nous. Surtout qu’on parle de sommes qui permettent de survivre, pas de vivre. Ne nous leurrons pas, déjà qu’au SMIC c’est dur, mais avec moins c’est du vivotage. Et encore, à la maison, nous, on ne part jamais en voyage et on ne fait aucune sortie. C’est ce qui nous permet de tenir avec si peu.

J’ai tenté la réclamation à la CAF mais je n’ai pas grand espoir. Déjà qu’il est injuste que le calcul se fasse sur le brut imposable et non le net (parce que y’a une différence de plusieurs centaines d’euros, hein, et la différence ne va pas dans notre poche), mais en plus, j’avais déjà tenté un recours l’année dernière car on m’avait fait le même coup. J’avais gagné 300 pauvres petits euros lors de mon apprentissage à la librairie, et en réponse, on m’en avait enlevé plus du triple sur mon allocation, me foutant dans la merde. Je n’ai jamais eu de nouvelles de ce recours malgré trois relances.

Franchement, cette histoire ne fait que me confirmer qu’au contraire, je ne suis pas assez difficile dans ma recherche d’emploi. Maintenant je refuserai tous les petits contrats et je ne prends rien à moins de trois mois puisque 15 jours ça me fout dans la merde pour trois mois. Ce n’est pas comme ça que l’on encourage les gens à travailler… déjà qu’à cause des impôts mon conjoint a demandé à être rétrogradé pour toucher moins… on se fait doublement avoir : je paie son augmentation sur mon AAH et lui paie son augmentation sur les impôts. L’augmentation la moins rentable de l’histoire.

Heureusement que j’avais mis une partie de mon salaire de côté et qu’on est pas du genre à fêter Noël, parce que cette année encore ça va être pâtes à l’eau et zéro cadeau. Bon en même temps même avec une alloc normale ç’aurait été zéro cadeau, car on a mieux à faire que fêter une fête religieuse alors qu’on est athées, mais tout de même. Je sens que je suis bonne pour être malade tout l’hiver encore, sans possibilité de me soigner.

Je ne sais pas quel est le con qui a inventé le système de calcul de la CAF mais si le con en question me lit, sache que je te maudis, toi et tous tes descendants. Voilà. J’ai pas demandé à être malade ou au chômage moi, j’essaie de faire des efforts, et voilà -_-

malédiction

Publicités

6 réflexions sur “Et après on s’étonne que les gens préfèrent rester chez eux…

  1. Bleun, c’est clair que c’est totalement injuste que la CAF te retire autant sur ton alloc, à la limite qu’ils te retirent l’équivalent de ton salaire net (et encore, quel intérêt sachant que quand on bosse c’est en priorité pour toucher plus de sous…), mais là c’est complètement aberrant !

    Je n’ai moi-même jamais compris comment la CAF calculait le montant des allocs… Je me souviens avoir eu un jour (au moment où tombaient la régul EDF et les impôts locaux, sympa…) un cumul de 3 mois de trop perçu d’APL à rembourser d’un coup parce que ma situation pro avait changé ; en effet j’étais passée d’une formation pro à un CUI 20h/semaine, mais vu que c’était à salaire équivalent, pourquoi n’avions-nous plus droit, de ce fait, à l’APL ?
    Le mystère reste entier…

    Courage en tout cas, parce que la CAF c’est de sacrés cons avec un système de calcul qui fait tout pour désavantager les gens qui ont vraiment besoin d’aides financières…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s