Me voilà inscrite à un concours

concours fonction publique

Ces derniers temps, ce n’était pas la joie au niveau des offres d’emploi. Toujours les mêmes problèmes que d’habitude : trop d’expérience demandée pour des petits contrats (j’ai vu 15 ans d’expérience pour un taf de 3 jours au SMIC, sans commentaires), des emplois dans des zones inaccessibles en transports, des contrats trop courts (dans mon article précédent je vous expliquais que vu à quel point accepter un petit contrat me met dans la merde, je n’en accepte plus), ou tout simplement une absence totale de contrats me correspondant.

Ma conseillère Pôle Emploi m’a contactée pour me parler d’Handi2Day, où j’étais censée m’inscrire pour trouver des offres réservées aux travailleurs handicapés comme moi. Je m’y suis inscrite dès le premier jour, mais le site buggait et m’indiquait que mon département n’existait pas. Je suis ravie d’apprendre que je vis dans une dimension parallèle. Quelques jours après, une commentatrice me rappelle l’existence du site, j’y retourne, pour voir que ce sont des offres qui ne diffèrent absolument pas du reste : trop d’expérience demandée ou des postes trop spécifiques. Quelle perte de temps. Les personnes handicapées sont supposées rencontrer plus de difficultés que les autres dans le marché du travail, alors la touchette sur l’expérience professionnelle hallucinante pour des petits contrats est encore plus contraignante pour nous que pour les personnes « normales ». Bref, je n’ai pu postuler nulle part, je ne correspond à rien.

Bref, c’était la loose totale et je ne savais pas trop quoi faire, jusqu’à ce que le forum des galériens me donne un nouveau souffle : une personne s’était inscrite à un concours de la fonction publique. J’avais laissé passer ma chance pour le concours de rédactrice (qui est de loin celui qui me tente le plus) mais celui de bibliothécaire assistant spécialisé de classe normale externe (ce nom à rallonge) était encore ouvert. Je n’ai pas hésité bien longtemps, je n’ai rien à faire de mes dix doigts en ce moment, peut-être que d’ici-là j’aurai trouvé quelque chose (non je déconne) mais cette fois je ne laisse pas passer l’occasion. L’idée de devenir bibliothécaire ne me transcende pas mais ne me déplaît pas non plus, alors autant y aller.

J’ai un peu déchanté en voyant qu’il fallait monter un dossier en 5 exemplaires (ma cartouche d’encre noire a souffert, R.I.P) mais je n’ai pas abandonné et j’ai tout envoyé.

Je ne sais pas vraiment comme ça se passe pour les concours de la fonction publique et j’ai quelques inquiétudes :

  • Est-ce qu’on a une confirmation d’inscription pour l’écrit ? J’ai lu que j’allais recevoir une convocation dix jours avant le début des épreuves mais c’est un peu short pour commencer à préparer le concours. Je n’ai pas envie d’acheter le livre pour préparer le concours pour que finalement on me dise que je ne suis pas inscrite ou pas admissible à l’écrit. Du coup je comptais l’acheter une fois la confirmation reçue, mais ma sœur Anne ne voit rien venir.
  • L’endroit où on passe les épreuves… bon, j’ai l’adresse, et par la même occasion j’ai appris l’existence d’un nouveau patelin dans le coin, mais c’est flippant : j’ai voulu me donner une idée du temps de trajet via le site de la RATP, mais l’adresse n’est pas dans leur base de données. Pareil pour les autres sites. Si je dois me rendre là-bas ça va être sympa. Pôle Emploi ne prend évidemment en charge aucun frais pour mon concours alors je n’ai pas envie de dépenser 300 balles de taxi !
  • L’oral me fait peur aussi. Je sais très bien qu’en m’y mettant je peux préparer l’écrit correctement et passer, mais je ne suis pas à l’aise à l’oral. Si je suis admissible j’ai peur que ce soit là que ça pèche. Mon homme me râle dessus en me disant que je pars déjà défaitiste, que si j’en ai envie je peux parler correctement… oui mais parler à mon homme ce n’est pas la même chose que parler à un jury d’inconnus d’un domaine auquel je ne connais rien et auquel je me suis inscrite par défaut, parce qu’il était trop tard pour le concours de rédacteur. Après je m’inquiète peut-être pour rien, après tout je verrai bien, passer l’écrit sera sans doute déjà bien.

Bref, le plus inquiétant est déjà de savoir comment me rendre à une adresse qui n’est pas reconnue par les sites permettant de faire un itinéraire. J’ai le sens de l’orientation d’une huître morte, et je n’ai pas non plus envie de passer par des sites de co-voiturage parce que je n’ai pas confiance en des inconnus. Si c’est pour me faire lâcher le jour J à la dernière seconde non merci. J’ai encore du temps devant moi pour trouver une solution et heureusement, pour le moment j’attends surtout une confirmation de mon inscription à l’écrit, parce que je n’ai pas envie d’acheter un livre pour rien.

Je continue de surveiller le concours de rédacteur au cas ou une nouvelle inscription est possible, car malgré tout, c’est ça qui me tente le plus.

Je vous avoue que ça m’énerve un peu, de céder à l’argument bateau du « si tu ne trouves pas de travail, alors tente la fonction publique ! » mais actuellement je n’ai rien à l’horizon. Si je vois que passer ce concours me revient trop cher (l’inscription est gratuite, cependant, pour s’y rendre, c’est loin et je paie plein pot) je renoncerai parce que ce n’est pas non plus le concours de ma vie. J’émettrais certainement un autre son de cloche avec le concours de rédacteur mais celui-ci, c’est surtout pour tenter quelque chose « au cas où », je ne joue pas mon rêve. Et ma foi, maintenant, j’attends. Je continue de surveiller les offres en attendant mais rien ne change à ce niveau-là. J’ai gueulé un peu sur ma conseillère pour qu’elle me lâche la grappe, elle appelle au moins deux fois par semaine, il ne faut pas non plus pousser. D’autant plus qu’elle me prend pour une abrutie qui ne sait pas chercher et ça, ça m’énerve. Donc je l’ai remise à sa place et elle a promis de me laisser tranquille, on verra bien.

Publicités

14 réflexions sur “Me voilà inscrite à un concours

  1. J’attends aussi d’avoir confirmation de mon inscription pour acheter un bouquin. Ca coute super cher, j’avais été conne pour le concours de rédacteur auquel je ne m’étais finalement pas inscrite mais que j’avais commencé de « préparer ». Donc là, j’achète si j’ai confirmation d’être inscrite, sinon tant pis, j’irais à l’arrache. J’ai trouver quelques exos sur internet mais bon, j’aimerais un truc plus détaillé.

    J'aime

  2. Bonjour,

    Pour les concours de la FP (fonction publique), travaille bien la méthode.
    Tu passes le concours interne ou externe ?
    Si ton souhait c’est le concours de la cat B, essaye de voir s’il n’y en a pas un en France bientôt ? Tu peux passer ton concours dans un autre CDG (centre de gestion) que celui dans lequel tu veux exercer.
    Enfin, si tu peux passer les concours en interne (ou si tu as les diplômes suffisants), tente vraiment le cat A. Il n’est pas fondamentalement plus difficile que le B et si tu bosses vraiment pour le B, tu peux tout à fait avoir le A.
    Certains ont le A et pas le B ou inversement.
    La différence notable sera sur le salaire ensuite.

    J’espère que ça va t’aider,
    Bonne continuation 🙂

    J'aime

      1. Le concours de rédacteur est un concours de catégorie B. Ce concours est ouvert tous les 2 ans donc il faudra être patiente pour pouvoir t’y inscrire. Tu voulais le tenter mais… dans quel objectif? pour occuper quel type de poste?
        @ métierentrepreneuse : elle ne peut pas tenter le concours en interne vu qu’elle n’est pas fonctionnaire.

        J'aime

    1. Si seulement ça marchait de penser positif pour avoir du positif. Je crois d’ailleurs qu’après nous avoir bassiner avec ça (loi de l’attraction, visualisation créatrice et autres), on passe à une autre approche. Bon je ne vais pas refaire mon dernier article hein ^^

      J'aime

  3. Sans vouloir être trop pessimiste, chacun sa route et sa part de chance aussi mais…j’ai le concours de rédacteur principal depuis 2013, c’est ma dernière année de renouvellement sur la liste des reçus au concours et…je n’ai jamais été titularisée malgré deux CDD successifs dans la FPT (1 fois 1 an en mairie et 1 autre fois 1 an 1/2 en com d’agglo) et quand bien même un poste a bien été créé suite à mon départ (seulement ces postes là sont TOUJOURS réservés à des gens placés par les élus ou alors ils préfèrent prendre des contractuels car ils ont des aides de la part de différentes structures comme les CDG par exemple).

    J’ai également préparé ce concours suite à des conseils divers et variés plutôt mal placés, comme avec mon bac+5 je n’arrivais pas à trouver de poste. Au résultat aujourd’hui, je ne trouve rien de rien malgré de multiples candid.partout sur toute ma région (j’ai même assisté à de faux entretiens c’est à dire des entretiens où le poste est déjà pris par quelqu’un en interne mais qui doit faussement se faire recruter) et, quand je veux postuler dans le secteur privé on ne me prend pas au sérieux car j’ai eu principalement des expériences dans la FPT et que pour eux…c’est que des planqués/feignasses qui y bossent. Si jamais vous cherchez des bouquins j’en vends.

    Personnellement je vous déconseille de concours à moins de connaitre quelques élus, c’est beaucoup de travail perso pour un salaire peu valorisant (je l’avais passé en externe durant une période de chômage pas facile) et l’issue n’est pas du tout certaine, on s’ajoute plutôt à la longue liste de ceux qui attendent un poste tout en se bloquant d’autres possibilités d’emploi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s