Comme si je vivais tout ça de loin

détachée

En ce moment, je n’arrive plus vraiment à m’investir dans ma recherche d’emploi. Oui, je suis inscrite à un concours, mais je continue malgré tout de postuler ailleurs car je ne crois pas aux miracles. Les places sont rares et chères, surtout en bibliothèque. Alors je préfère ne pas y croire et préparer cela comme un entretien d’embauche classique duquel je n’attends rien.

D’habitude avec l’arrivée des fêtes il y a des annonces supplémentaires, pour les étudiants comme les autres, mais en ce moment rien. Des offres il y en a, mais c’est toujours pareil, il faut 30 ans d’expérience à 20 ans, ou alors il faut la voiture, il faut le super diplôme de caissière ou de femme de ménage, ou alors il faut être tellement polyvalent que ça en devient ridicule. En fait je trouve le monde du travail ridicule. Je trouve ridicule cette touchette sur les diplômes ou l’expérience. Récemment je voyais une annonce pour donner des cours particuliers de maths à un élève de cinquième. Il fallait faire partie d’une grande école et avoir au moins deux ans d’expérience en cours particuliers. Sérieusement. Pour des maths niveau cinquième. C’est juste n’importe quoi. J’ai déjà donné des cours particuliers à des collégiens sans jamais avoir intégré de grande école et ils se sont améliorés avec moi, c’est incroyable hein ?

Les exigences pour des petits boulots sont juste devenues pitoyables. Au bout d’un moment il faudrait juste ouvrir les yeux et se dire que le chômage n’est pas forcément de la faute du chômeur trop exigeant, mais aussi des employeurs qui ne se contentent plus du mouton à 5 pattes mais de celui qui en a 12 (et une treizième est préférable pour décrocher un entretien). On ne peut plus trouver de boulot dans ces conditions, c’est impossible.

En ce moment je parcours les offres et je m’en détache de plus en plus. Je me demande si ma santé ne se dégrade pas à force de me faire de mouron à cause de mon chômage. J’ai décidé de vivre tout ça de loin, comme si mes mésaventures arrivaient à quelqu’un d’autre. J’en ai assez de me connecter sur Pôle Emploi le matin pour voir qu’il y a toujours un problème, toujours quelque chose qui ne va pas, toujours un diplôme ou une expérience que je n’ai pas, un CACES pour empiler des tomates ou une grande école que je n’ai jamais faite pour apprendre à faire des soustractions à un gamin.

J’en ai assez de ces gens qui se sentent obligés de me partager leurs anecdotes du type « Ah machine elle a trouvé mais elle s’est investie à fond hein ! » (avec le regard insistant au cas ou tu n’avais pas compris l’insinuation au passage, parce que tu comprends, si tu trouves pas, c’est que t’es conne ma pauvre fille), leurs « bons plans » avec un énième salon inutile qui n’apporte rien (« Oui mais c’est un salon pour les personnes handicapées, t’as une RQTH tu vas trouver ! » mais bien sûr on y croit) ou leur sollicitude à deux francs six sous.

Tout ceci arrive à une autre Bleunwenn. Moi je ne suis plus là, je suis loin, je me retrouve. Je regarde tout ça de haut, je fais défiler mon écran et au lieu de désespérer je souris, je prends des captures d’écran pour un jour faire une compilation d’annonces hallucinantes que j’enverrai à ma conseillère le jour où elle me dira que je ne suis pas motivée. Mais je ne me mets plus de pression, je ne stresse plus. De toutes façons le résultat est le même, je suis chez moi alors que je donnerais n’importe quoi pour me les geler dans un bureau. Je suis là sans être là. Je redeviens moi.

Publicités

2 réflexions sur “Comme si je vivais tout ça de loin

  1. Bonjour,
    Comme je comprend ce ressenti. Je l’ai aussi. Marre de me crever le moral et la santé à chercher alors qu’en face personne ne comprend, voir, ne compatit. Et ses recruteurs qui jouent soit les gros méchants par manque d’expérience en recrutement (quand eux étaient en recherchent les recruteurs les stressaient alors il faut faire pareil et poser des questions à la gomme juste pour déstabiliser…) ou qui demandent, comme tu le dis, une 13ème patte pour passer le balais, tout ça en étant stagiaire (ça coûte tellement moins cher…).

    Je compatis et j’espère de tout coeur que cette situation changera dans les temps à venir pour beaucoup d’entre nous. Courage!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s