Tiens donc !

handicap

Je ne me souviens plus si je vous avais parlé de cette femme, consultante en recrutement pour une société spécialisée dans l’emploi/formation de personnes handicapées. Je m’étais pris la tête avec elle car elle ne proposait que des contrats minables du type « deux ans d’apprentissage en tant qu’équipier McDo ». Pour moi l’apprentissage se fait pour de véritables métiers et non pour des boulots alimentaires. Des contrats d’apprentissage aussi longs pour des jobs étudiants/alimentaires c’est purement et simplement de l’abus et je n’encourage pas ça. Elle m’avait accusée d’être trop exigeante et ne m’avait plus jamais rappelée.

Et puis hier, voilà que mon téléphone sonne. Je vais être franche avec vous, je n’ai pas candidaté depuis un certain temps parce que je ne trouve plus d’offres intéressantes ou même accessibles. J’ai fait quelques spontanées dans des magasins de proximité histoire de dire, mais ça s’arrête là. Le souci de mon téléphone, c’est que c’est un très vieux modèle bas de gamme et qu’en plus je vis dans une zone où le réseau est minable, du coup la plupart du temps je n’entends qu’à moitié ce dont on me parle.

La dame se présente, présente son entreprise, je n’entends presque pas mais j’écoute poliment. Elle me dit qu’elle appelle en réponse à une candidature de ma part. Ah ? Je n’ai pas candidaté depuis longtemps pourtant, l’annonce devait dater. Effectivement en regardant mon CV elle me dit « votre dernière expérience est bien celle de 2013 ? ». Ah oui. Donc en fait elle n’a même pas mon CV avec l’expérience de la librairie et celle de la fromagerie. Elle a un très vieux CV, ce qui est étonnant dans la mesure où j’ai soit supprimé mon CV des banques de CV en ligne, soit perdu mes identifiants sur les sites en question. Mais un CV aussi vieux… en gros elle répond à une candidature que j’aurais faite il y a plusieurs années ! Ou alors elle est juste tombée sur un de mes CVs oubliés et a un peu brodé pour me rappeler.

Elle commence à me parler de ses formations d’un ou deux ans « dans la vente ou la relation client ». A ce stade de la conversation, je n’ai toujours pas compris que j’ai de nouveau affaire à l’entreprise aux contrats alimentaires, et je brode un peu pour éviter de lui dire que ça ne m’intéresse pas, parce que c’est un domaine qui me débecte. Si je n’ai rien d’autre je prends, mais je préfèrerais un contrat d’apprentissage en tant que rédactrice ou même traductrice, histoire de rester dans mon domaine de base et y acquérir de l’expérience. Je suis censée être traductrice/interprète à la base, mais n’ayant jamais eu l’occasion d’y bosser, bah je n’ai pas la sacro-sainte expérience nécessaire pour trouver un contrat fixe. Elle me dit qu’elle n’a rien dans ce domaine mais me parle d’une formation rémunérée par Pôle Emploi, de dix semaines, le POEC. La grosse majorité de cette prestation ne m’intéresse absolument pas, c’est d’ailleurs assez infantilisant, on nous regarde le CV, on fait des simulations d’entretien, du grand classique qui en gros te balance au visage « si tu trouves pas de boulot, ça vient forcément de toi alors on va tout changer, gniiiii ». Le domaine en soi ne m’intéresse pas non plus, ça vise des jobs alimentaires de type caissière ou ELS (dix semaines pour préparer à ça, sérieusement). MAIS il y a un possibilité d’aide à trouver un stage, et je me dis que si j’arrive à me broder un stage dans la traduction en prétendant que c’est du commerce international, ça peut peut-être passer et me mettre un pied à l’étrier.

Je ne retrouve rien concernant la rémunération de cette prestation, mais si c’est rémunéré c’est aussi l’occasion de faire rentrer quelques sous dans le compte en banque. Et ça je ne dis pas non non plus, parce que tout un trimestre avec seulement 72 balles d’AAH par mois, ça fait un peu mal au derrière.

J’ai rendez-vous lundi, je verrai bien ce qu’il en est dans les détails, si ce n’est pas rémunéré ou que le transport n’est pas remboursé je serai un poil moins chaude, à voir les débouchés. Je n’ai pas vraiment envie de me lancer dans une carrière dans un domaine qui me dégoûte. A part si c’est pour la fromagerie que j’avais plutôt bien aimé mais là, si j’ai bien compris les recherches faites à l’époque, ça demande une petite reprise d’études ! Après, la seule chose qui les intéresse c’est mon handicap (des souuuuuuus pour la paroisse) donc je ne me fais pas trop de soucis pour la négociation. S’ils ne sont pas contents je suppose qu’il existe d’autres entreprises spécialisées dans le recrutement de personnes handicapées !

En dehors de ça, j’ai reçu un papelard concernant mon concours, avec une liste de pièces justificatives demandées. Les pièces que j’avais déjà envoyées par courrier en 5 exemplaires comme demandé. Sauf que cette fois, il faut que je les ramène le jour J du concours. Je crois qu’ils se foutent de ma gueule. Je garde aussi cette piste là, si je réussis l’écrit, puis l’oral, je pourrai peut-être débuter une carrière de bibliothécaire, ce qui me correspond déjà beaucoup mieux !

Publicités

Une réflexion sur “Tiens donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s