C’est plus difficile que je pensais…

concours bibliothécaire

Comme vous le savez, je prépare actuellement le concours de bibliothécaire assistant spécialisé de classe normale. Lorsque je me suis inscrite, j’étais confiante, car c’est un concours de niveau bac et donc je n’avais aucune raison d’échouer, je suis quand même BAC+3 !

De par cette confiance, j’ai prouvé ma méconnaissance des concours de la fonction publique, et même de la fonction publique en général. Ce concours, c’est un concours très spécialisé, qui demande des connaissances spécifiques, connaissances que je n’ai pas.

Lorsque j’ai commencé mes révisions, ça m’a sauté aux yeux. Il y a énormément de notions, de définitions, de méthodes que je ne connais pas et auxquelles je ne comprends pas grand chose. C’est difficile de comprendre lorsqu’on a pas le contexte sous les yeux et les gens ayant une expérience dans le domaine seront clairement avantagés (en même temps, tant mieux, on ne fait pas de stages pour rien non plus c’est normal).

Ce qui me met en rogne, c’est que j’aurais pu avoir une expérience en bibliothèque. J’en avais parlé sur mon blog, mon conseiller de l’époque m’avait parlé de la nécessité des stages pour se faire une idée d’un métier et m’avait dit que si j’arrivais à trouver un patron, alors il me signerait ma convention de stage. J’avais fait des pieds et des mains pour trouver une patronne, et finalement, mon conseiller n’a plus donné suite, allant jusqu’à effacer mes messages sans les lire (oui, je suis parano et j’ai programmé ma boîte mal pour avoir les accusés de lecture ou de suppression). En résumé, à l’époque, j’ai raté, à cause d’un organisme censé m’aider à m’insérer dans le monde du travail, une expérience professionnelle qui aujourd’hui me serait cruciale.

Évidemment, je peux faire illusion à l’écrit. L’examen est divisé en deux parties : une partie composition où l’on doit répondre à une problématique, aidés par quelques documents donnés, et une partie questionnaire dans laquelle on récite par cœur les définitions apprises sagement.

Apprendre par cœur des définitions auxquelles je ne comprends rien, j’ai fait ça une bonne partie du lycée et à la fac. Le problème, c’est qu’il y a plusieurs centaines de définitions, d’acronymes, sans parler des méthodes de composition écrite (une composition, en soi, c’est simple, mais composer sur quelque chose auquel on ne connaît rien c’est déjà plus compliqué) qui sont vraiment spécifiques. Oui j’ai de la mémoire, mais je recrache sans comprendre.

Dans mon livre de préparation, un ancien sujet de composition parle de l’organisation d’une bibliothèque pour la venue d’une école. Quand on lit le corrigé, on comprend bien qu’il faut avoir mis les pieds dedans pour savoir comment organiser tout ça. Et pourtant on nous demande une composition sur l’organisation. Comment savoir quand on a jamais fait ça ?

De plus, même si je parviens à réussir mon écrit (et je suis nettement moins optimiste qu’au début sur la question), c’est mignon, mais à l’oral, comment cacher que je suis totalement novice, sacrément paumée ? Oui, le métier m’intéresse, mais l’intérêt ne suffit pas, je vais avoir du mal à me défendre face aux personnes qui ont déjà fait leurs preuves et pour qui ce concours n’est qu’une formalité pour officialiser leur expérience. Je n’y connais rien à la fonction publique, et j’ai du mal à me faire une idée en voyant toutes ces branches, tous ces titres, toutes ces fonctions, ces grades… et puis difficile de dire au jury « je sais où je mets les pieds » alors que justement, non, je ne sais pas. Et surtout je n’y connais rien aux logiciels de gestion d’une bibliothèque, à l’organisation d’une bibliothèque, etc. Être passionnée de littérature et vouloir transmettre son savoir sera un peu léger par rapport à mes concurrents.

Évidemment, je n’abandonne pas (je préfère préciser, parce que visiblement certains parmi vous extrapolent beaucoup mes propos), je continue mes révisions, mais je suis beaucoup moins optimiste et si j’échoue, ce sera justifié car je n’ai pas les connaissances nécessaires pour tenter un concours aussi spécifique. Ce genre de concours est certes ouvert à tous, mais ce n’est pas un passeport pour l’emploi si on a pas un minimum d’expérience dans le domaine. C’est à noter pour une prochaine fois.

J’en profite d’ailleurs pour préciser que j’ai créé une page Facebook pour le blog, afin de donner des nouvelles en temps réel ou de pouvoir partager d’autres articles ! La survie de cette page n’est pas garantie parce que c’est un réseau qui concentre beaucoup de haine envers les chômeurs, mais j’ai bien envie de tenter le coup :

facebook

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s