Avoir affaire à un gros con au téléphone, leçon 1

Dans la vie de tout chercheur d’emploi, on tombe un jour ou l’autre sur un connard. Bien plus souvent que sur un gars bien, d’ailleurs, mais passons.

Histoire de bien débuter la semaine, je reçois un message sur mon répondeur d’une entreprise dans laquelle j’avais postulé. Petit hic, le message est adressé à un certain « Mr Cassembar » (j’ignore si ça s’écrit comme ça, je n’ai pas été demander). Je suis étonnée car mon répondeur indique bien mon nom et mon prénom, or je suis une femme et je ne m’appelle pas Cassembar.

Dans un souci d’honnêteté -et aussi un soupçon d’espoir, ne nous mentons pas- je rappelle le recruteur pour lui dire qu’il s’était trompé de nom, et là, WTF.

Le mec commence à m’engueuler comme du poisson pourri parce que je lui fais, je cite, « perdre son temps » car il ne cherchait pas à me joindre moi, mais Mr Cassembar, car mon CV ne l’intéressait pas.

La moutarde m’est très rapidement montée au nez, car non seulement je ne lui fais pas perdre son temps (après tout je le préviens qu’il n’a pas appelé son précieux Cassembar mais quelqu’un d’autre) mais en plus c’est totalement de sa faute, moi je n’ai fait que postuler à une offre intéressante et me faire rappeler par erreur !

Un magnifique « Eh bien pourquoi tu m’appelles alors Ducon ? » est sorti tout seul de ma bouche, accompagné d’un « Quand on est pas foutu d’appeler le bon numéro on ne se permet pas d’être aussi grossier ! » (oui bon là c’est l’hôpital qui se fout de la charité ^^).

J’ai entendu un « non mais ! » indigné, puis l’homme m’a raccroché au nez. S’il avait par miracle mis mon CV de côté, il a dû finir à la poubelle, mais ce n’est pas plus mal.

C’est quand même hallucinant de voir un gars pas fichu d’appeler le bon numéro refuser de reconnaître ses torts et m’agresser comme si j’étais coupable. Il aurait pu tout simplement me dire que c’était une erreur, éventuellement s’excuser -c’est mon temps que j’ai perdu, pas le sien !- , me remercier de l’avoir prévenu et voilà, problème réglé. Il aurait appelé son Cassembar, ç’aurait été le début d’une grande histoire d’amour et d’exploitation… Mais non, je lui signale l’erreur, il me crie dessus ! Il n’a pas volé son « Ducon ».

Il y a des moments où ma répartie prend son indépendance mais dans ce cas, je ne le regrette pas. C’est sûr que ça ne joue pas en ma faveur, certains me diront que j’aurais pu rester « correcte » pour laisser une bonne impression, mais sur mon front il n’y a pas écrit « soumise » et j’estime que remettre un gars comme ça à sa place n’a rien de mauvais !

Bon, par contre, c’est pas tout ça mais ça fait une nouvelle offre sur laquelle je peux tirer un trait. Et cette fois je connais le nom de celui qui m’a damé le pion !

Publicités

3 réflexions sur “Avoir affaire à un gros con au téléphone, leçon 1

    1. Bah en fait je n’ai même pas compris pourquoi il m’a sauté à la gorge comme ça, je me suis présentée, j’ai à peine eu le temps de lui dire qu’il s’était trompé que paf, il me gueule dessus comme si j’étais son chien. Même avec 0 expérience professionnelle en RH tu sais qu’il y a un minimum de respect à avoir quoi !

      Aimé par 1 personne

  1. J’ai pas assez de cran pour répondre comme toi, mais tu as raison ! Tu as déjà la gentillesse de l’appeler pour prévenir et en plus tu te fais enguirlander, c’est odieux de sa part.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s