Un nouvel entretien

Je ne l’avais pas vu depuis longtemps celui-là 🙂

Depuis que j’ai terminé mon précédent contrat, je n’ai pas eu énormément de retours niveau candidatures, encore moins qui sont allées au delà du premier contact téléphonique (faut dire qu’il faut réussir à m’avoir, hein le réseau SFR). Un peu déprimant, mais classique, hélas.

Et puis vendredi matin, je postule machinalement à une offre, et une demi-heure après me voilà recontactée par une dame intéressée par mon profil. Le contact se passe bien, même si je la sens agacée par le fait de ne pas arriver à me joindre directement (je ne sais pas pourquoi, mais quand on m’appelle, on tombe directement sur le répondeur alors que je suis censée avoir du réseau), et nous prenons donc rendez-vous pour le lundi suivant.

En y regardant de plus près, je m’aperçois que j’ai déjà eu affaire à son entreprise, j’en avais même fait un article ici. Le contact n’avait pas été très bon et je m’étais même déplacée pour rien. Cependant, là, ce n’était pas la même agence, même si j’appréhendais un peu.

Partie tôt pour éviter les soucis de RER A, je suis encore une fois arrivée en avance car pour une fois, il n’y a eu aucun souci sur mon trajet. J’apportais avec moi une grosse liasse de documents, et j’étais d’ailleurs étonnée car tous les documents de type précédents contrats de travail me sont habituellement demandés lorsque je suis prise, pas pour un simple entretien. J’en étais même plutôt agacée car on me demandait également les numéros de téléphone de mes précédents employeurs. Hors, la boîte de mon conjoint ne m’apprécie pas et ne daigne me prendre que lorsqu’ils n’ont vraiment personne d’autre, et avec ma précédente entreprise, la séparation a été houleuse (je n’étais pas en tort, mais ce n’est jamais bien vu d’être celle qui s’en va).

J’arrive donc sur place, et miracle, on ne me fait pas attendre dehors, on m’installe dans un fauteuil bien confo (je me serais bien endormie dedans) avec un dossier à remplir, et on me laisse le temps que ma recruteuse soit disponible.

Le dossier est le même que celui qu’on m’avait fait remplir la dernière fois, et ne dit rien de plus que lors de l’entretien téléphonique, mais si ça peut leur faire plaisir d’avoir ma belle écriture de collégienne, ce n’est pas un souci.

Puis la dame est arrivée et l’entretien commence. Elle me demande de me présenter administrativement, et vu qu’elle comptait appeler mon ancienne entreprise, j’ai décidé d’y aller franco : je lui ai expliqué le souci de ma collègue fumeuse et l’inertie des supérieurs alors que ma santé était en danger, puis me suis valorisée en disant que j’avais fini le contrat malgré les problèmes, mais que j’ai décidé de ne pas aller plus loin. Au moins ça évite de dire que je les ai copieusement envoyés chier et que j’ai hésité plus d’une fois, j’avais envie de tout envoyer valser tant ma santé partait en lambeaux.

Elle a été compréhensive et m’a dit que c’était normal, mais qu’en présentant mon CV à la banque dans laquelle je serai envoyée, elle modifierait deux-trois éléments pour faire dire à mon CV que mes contrats à la librairie et à la Défense étaient de simples CDD non renouvelés et que je ne suis pas à l’origine de la rupture. Même si dans les deux cas, j’étais totalement dans mon droit, les patrons ont toujours des réticences à employer des gens qui n’hésitent pas à tout envoyer paître si ça va mal. Ils aiment les soumis, quoi. Ils vont être servis avec moi et mes soucis de respect de la hiérarchie ^^

Là où j’ai tiqué, c’est quand elle m’a dit qu’il s’agissait d’un contrat de deux mois qui servira de période d’essai puis de CDD renouvelables. J’ai postulé à une offre qui mentionnait un CDD d’un an. Elle m’a répondu, un peu gênée, que c’était fréquent d’augmenter la durée des contrats sur les offres de travail pour inciter les gens à postuler. Je ne suis vraiment pas fan de cette méthode, ça me donne l’impression de me faire entuber. Deux mois, c’est quand même moins enthousiasmant qu’un an. Même si ça se prend.

Elle m’a aussi dit que les personnes handicapées diplômées, compétentes et dont les handicaps ne sont pas gênants (j’ai totalement tu mon endométriose, j’avoue, ça risque de poser problème, mais je n’ai plus de nouvelles de la MDPH et mon chômage se finit donc, si je peux gratter un mois ou deux… :s ) sont plutôt rares, et que mon profil est donc intéressant. Sachant que j’ai moins d’un an d’expérience pro au total alors que je suis diplômée depuis 2011, j’ai quelques doutes, mais pourquoi pas. Au moins, ils paient bien, 1800 euros brut, avec une bonne mutuelle et des tickets restau/chèques vacances.

Reste à passer l’entretien dans l’entreprise d’accueil, s’ils sont intéressés par mon profil. A priori il n’y a pas que du courrier, mais aussi beaucoup d’administratif, ce qui n’est pas plus mal car le courrier est loin d’occuper une journée entière.

On croise les doigts 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Un nouvel entretien

  1. J’espère que ça aboutira sur quelque chose d’intéressant ! On peut au moins espérer que dans une banque-assurance, l’interdiction de fumer et de vapoter soit plus respectée que dans la boîte où tu étais avant…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s