Un entretien dans une banque

Voilà, le couperet est tombé : j’ai décroché un entretien dans la banque suite à mon entretien avec une recruteuse d’une boîte d’intérim pour handicapés.

J’ai donc reçu mon petit coup de fil de briefing, un peu vexée des conseils basiques, comme si c’était mon premier entretien. J’ai déjà postulé dans des banques par le passé, mais j’ai toujours été refusée soit sur des critères d’expérience professionnelle, soit sur des critères physiques car le grand cliché du « une femme qui ne se maquille pas est une femme négligée qui travaillera mal » est encore bien présent dans les mentalités. On est d’accord, c’est complètement con comme idée, mais ça perdure.

C’est un peu ça qui me fait peur. En plus du mail avec les coordonnées de l’entreprise, j’ai eu droit à un mail à part pour me demander une tenue « professionnelle » et d’être apprêtée. Déjà, c’est vexant qu’elle se sente obligée de me le rappeler. On se croirait en entretien Pôle Emploi, avec le conseiller à l’air pincé qui vous dit qu’il ne faut pas venir en entretien attifé comme l’as de pique. Non, vraiment ?

Je n’ai pas trop parlé d’un souci sur mon blog emploi, par contre sur mon blog humeurs je me suis un peu secouée : j’ai grossi. Pendant mon précédent contrat, quand je réfugiais ma colère et ma frustration en mangeant plus, puis après, quand mes traitements médicaux lourds pour réparer les dégâts n’ont pas arrangé les choses. Je ne suis pas non plus devenue obèse (mon IMC est toujours normal) mais j’ai pris du gras, pas mal de gras, et mes tenues pouvant faire pro ne me vont plus. Je n’ai jamais réellement eu de tenue type tailleur, mais j’avais des pantalons pouvant faire illusion, avec une veste blazer.

N’ayant quasiment pas eu d’entretien après l’arrêt de mon contrat, je ne m’étais pas aperçue que tout ceci ne m’allait plus. Or, les banques, c’est souvent des endroits où même la dame pipi est en tailleur, ils se la jouent grand standing, même quand on est pas en contact avec la clientèle. J’ai encore de quoi faire à peu près pro, mais rien d’affolant.

D’un autre côté, je n’ai pas envie de courir les magasins car j’ai entamé un léger rééquilibrage alimentaire couplé à une remise en forme et je vais sûrement maigrir. J’ai d’ailleurs déjà commencé à perdre, doucement mais sûrement. Alors dépenser des mille et des cent pour m’acheter des vêtements qui ne m’iront plus d’ici quelques mois, quel intérêt ? Sans compter que, dans ma démarche de réduction des déchets et de consommation éthique, je préfère acheter des vêtements qui n’ont pas été cousus par des enfants à l’autre bout du monde et trempés dans les pesticides, et forcément, ça chiffre ! Je pourrais acheter du made in China évidemment, mais je ne veux plus encourager ça.

Bref, je vous avoue qu’entre mon gras qui se voit et le fait que je ne me maquille pas, j’ai un peu peur d’avoir droit au regard méprisant et à des réflexions désobligeantes. D’être refusée d’entrée de jeu. Je me fais peut-être des films à cause de mes complexes, mais si les banques n’ont pas changé depuis mes premiers entretiens c’est ce qui va se passer.

Ce que j’ai moins compris, dans mon mail de briefing, c’est qu’on me demande de me préparer à la question « en quoi le secteur de l’assurance vous intéresse ?« . Je vais faire de la gestion de courrier, du classement de dossiers, de l’archivage, de la numérisation, de la saisie de données. Dans une banque-assurance, certes, mais ça reste des tâches qui n’ont pas grand rapport. Je ne serai pas en contact avec la clientèle et je ne vendrai rien. Donc que l’assurance m’intéresse ou non, on s’en fout un peu en fait.

Je suppose que c’est une question d’évolution au sein de l’entreprise, on peut me proposer un jour de passer conseillère clientèle ou je ne sais quoi, mais je ne veux pas, donc la question ne se posera pas. Même si j’imagine qu’il faut que je donne l’impression de vouloir faire toute ma carrière chez eux.

En plus, j’ai globalement une mauvaise opinion des assurances, donc ça n’aide pas.

Bon, évidemment, j’ai très largement moyen de broder avec des phrases bateau du genre « ça me permettra de voir l’envers du décor et de dépasser les idées reçues sur les assurances » (putain c’est beau, je vais pleurer), mais étant quelqu’un de franc, en règle générale lorsque je dis quelque chose à des lieues de ce que je pense, ça se voit. Je vais essayer de penser au poulet qui chante d’une célèbre vidéo Youtube pour éviter de hurler « HYPOCRIIIIIIIIITE » dans ma tête.

En résumé, je ne suis pas bien rassurée mais je ferai évidemment de mon mieux. Dans tous les cas je ne trouverai probablement jamais de job qui m’intéresse réellement si je ne créée pas ma propre entreprise, donc je devrai bien m’accommoder de quelque chose d’ennuyeux voir d’horripilant (une banque récemment épinglée pour son évasion fiscale, quand moi je subis le poor-bashing, bon…). Vu le salaire, si je suis prise je pourrai bien prendre quelques chemises qui une fois trop grandes deviendront des tawashis.

Par contre, j’avoue que si on m’embête au niveau du maquillage je vais foncer dans les brancards, donc j’espère qu’ils sauront rester classes ! 🙂

Publicités

3 réflexions sur “Un entretien dans une banque

  1. Hello,
    Il est clair que pour aller à un entretien il faut avoir un discours un minimum hypocrite. C’est le jeu, on doit s’habiller du costume du parfait petit candidat qui remplit tous les critères pour le poste. Le plus dur est ensuite, un fois qu’on est embauché, car réussir à maintenir les apparences est une autre affaire. Les recruteurs font la même chose, ils sont obligés de présenter sous le meilleur aspect le poste afin de séduire les candidats.
    En ce qui concerne la tenue, je pense que le mieux est que tu sois à l’aise avec tes vêtements et avec toi-même, sinon ça se voit. Aie confiance en toi et en ta personnalité. Ils oublieront que tu n’es pas maquillée. Enfin, je dis ça, mais je ne connais pas particulièrement le milieu de la banque, qui est peut-être différent de celui dans lequel je bosse. Toujours est-il que je trouve débile cette habitude d’imposer le tailleur pour les femmes et le costume pour les hommes à un entretien. Perso, c’est comme toi, à chaque fois c’est la galère pour trouver une tenue qui convient et qui fasse assez pro. Ensuite, je ne m’y sens pas à l’aise, ça colle, je transpire, je me sens comme dans un déguisement.
    Bref, j’arrête de blablater, je te souhaite bon courage & merde pour ton entretien 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s