Ne pas pouvoir suivre son intuition

Comme d’habitude, le mois de juin a été très calme au niveau des offres d’emploi. C’est toujours comme ça l’été, car généralement les petits jobs sont pris d’assaut par les étudiants bien plus tôt dans l’année. Malheureusement, plus tôt dans l’année je n’ai été retenue nulle part.

Je n’ai trouvé aucune solution pour financer une éventuelle formation en naturopathie et donc je continue à chercher des offres. Tous les jours.

Je déprime un peu car c’est toujours le même schéma :

j’ai un projet ==> je me heurte à des murs ==> je retourne à une recherche d’emploi normale ==> ça ne fonctionne pas ==> je retente de faire un projet …

Je suis perdue, je ne sais pas quoi faire. Mon conjoint est en train de passer le permis et me dit que dès qu’il l’aura, il cherchera un emploi en province pour qu’on puisse se barrer de la région parisienne. Ni lui ni moi n’avons voulu y vivre. Je me sens frustrée car avec un emploi je pourrais participer à l’achat de la voiture (après tout je vais en bénéficier même si je ne conduirai pas), au déménagement, etc.

Une fois de plus tout va reposer sur lui et moi je vais suivre.

Évidemment je serais contente de quitter la région parisienne, y’a pas photo, mais je me dis que si je n’arrive pas à trouver de job à Paris, qu’est-ce que ça va être en province… je vais rester à charge toute ma vie, juste à cause d’un handicap qui ne m’empêche pas de travailler dans les faits mais qui fait peur aux recruteurs ? N’aurai-je donc jamais assez d’expérience pour qu’on me laisse ma chance ?

Je parcours les offres d’emploi plusieurs heures par jour, postulant dès que je peux, même aux offres qui me dégoûtent d’avance comme la vente et l’accueil (et c’est très con d’y postuler car je sais très bien que je ne tiendrai pas, je déteste trop le contact avec ce genre de clientèle), ça ne marche pas. Nous sommes trop nombreux sur ces offres, je n’ai rien pour me démarquer.

Il faudrait que je trouve le moyen de faire un buzz pour décrocher un poste peut-être. Me déguiser en girafe avec une pancarte ?

Sincèrement, je ne sais plus quoi faire. Enfin si, je sais, une formation en naturopathie pourrait clairement m’ouvrir des portes mais je n’ai pas les moyens de me la payer, surtout la complète. Même la petite formation de conseillère coûte 1800 euros hors stage, livres et transport et ce n’est pas une somme que je peux trouver en claquant des doigts. Pourtant je reste persuadée qu’il y a de l’emploi à la clé, les gens se tournent de plus en plus vers le naturel et les médias indépendants lui font la part belle. Même si je ne trouve pas d’emploi en magasin bio derrière, il reste le journalisme naturel, bio, voir la création de mon propre média… c’est d’ailleurs la solution que je préfère, car j’ai trop peu d’estime envers les gens pour ouvrir un cabinet. Ce qui m’intéresse réellement, c’est plus une promotion d’un mode de vie sain qu’une envie de jouer les docteurs alternatifs en recevant du monde.

Bon, la formation à 11.000 euros me permettrait d’avoir des connaissances vraiment complètes et de me sentir plus légitime à conseiller, prouver, lutter contre les laboratoires. En plus ça m’ouvrirait une palette plus large de métiers potentiels. Mais si je n’ai déjà pas les moyens de m’offrir une formation à 1800 euros, je peux oublier celle-ci.

Je ressens énormément de frustration car j’ai des projets, et je sais que je pourrais m’en sortir, mais le barrage financier est à chaque fois trop grand. Même pour les formations qui sont plus « dans le rang » les places sont limitées et les financements pas toujours accordés. Je me souviens de l’histoire du diplôme de compta avec le GRETA… financement refusé, et en plus inéligible à la formation car on m’a fait passer des tests de maths du jour au lendemain alors que je n’en avais pas fait depuis des années. Pourtant la compta ça recrute, je vois régulièrement des offres défiler.

Après je sais aussi que je ne suis pas débrouillarde. Je suis loin de m’y retrouver dans tous les méandres administratifs et il y a peut-être des solutions auxquelles je n’ai pas pensé. Ou auxquelles je ne veux pas penser comme le financement participatif : je ne me vois pas demander de l’argent à des inconnus pour ma reprise d’études. D’autant plus que je vois très bien les réflexions du genre « va bosser au lieu de nous faire payer tes études flemmarde » venir et je n’ai pas le courage de me battre avec des haineux comme je le fais parfois sur FB. Sans parler de l’hypocrisie de la démarche : je n’aime pas les gens et j’irais leur demander de l’argent ? Pourtant plus ça va plus je me dis que je ne vais pas avoir le choix si je veux me former. Si je ne peux pas emprunter, ou me faire financer, quelle solution reste-t-il ?

Je ne sais pas comment expliquer ça, mais je sens dans mes tripes que mon domaine, c’est le naturel, que c’est par là que je dois foncer. Sensibiliser le plus de monde possible aux solutions alternatives, au respect de la nature et du monde animal. Au fait que la sur-consommation nous projette droit dans le mur. Je vire hippie.

Je me suis fait un petit programme pour me donner une idée large de ce que je veux faire :

  1. La formation « 5 jours pour entreprendre » de la CCI pour être à même de fixer mes possibilités, mes capacités.
  2. Facultatif : une formation rapide pour acquérir les bases de la comptabilité si jamais je retiens la création d’entreprise.
  3. Me former en naturopathie : soit je choisis la petite formation et me débrouille avec, soit je choisis une formation à distance : complète, elle coûte environ 6000 euros. C’est moins que 11.000. Mais hélas, c’est moins reconnu dans le milieu.
  4. Je harcèle toutes les entreprises du coin pour des stages ou même une embauche. Si je choisis la création d’entreprise ce sera surtout les stages.

Mais bref, dans tous les cas je suis coincée par le côté financier. Si vous connaissez une solution miracle, je prends…

 

Publicités

5 réflexions sur “Ne pas pouvoir suivre son intuition

  1. Ce schéma, on y est tous confronté. Les projets qu’on ne peut pas mener à bien, la recherche de taf qui n’aboutit pas, … Des solutions miracles, il n’y en a pas. c’est déjà compliqué d’entrer dans une formation approuvée par le « système », alors une qui n’est pas dans leurs petits papiers, …

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s